Alix Ferraris – Le cinéma offre un moment de bonheur.

>>Du 9 juillet au 27 août

Alix dirige l’association Quattrocento qui organise, entre autres, le Ciné-club de la Lune l’hiver et le Festival de la Lune l’été à Carqueiranne. Ce festival de cinéma en plein air dans le superbe cadre naturel de l’auditorium de Carqueiranne mettra à l’honneur la comédie cette année.

Cette année, le Festival de la Lune met à l’honneur la comédie. Pourquoi ce choix ?
Le cinéma offre un moment de bonheur et, vu l’actualité, je trouvais qu’il y avait un véritable besoin de légèreté. La comédie, en lien notamment avec une tradition théâtrale, est très appréciée des Français. Nous proposons donc cette année des comédies dont certaines tournées dans notre région.

Peux-tu nous parler des nouveautés de cette édition ?
Le Festival de la Lune se déroule toujours à l’auditorium de Clairval, notre lieu phare, en partenariat avec nos soutiens habituels et notre partenaire principal la ville de Carqueiranne. Une des grandes nouveautés est le Prix du Public. Bien que l’avis des professionnels soit important, nous voulons aussi savoir ce que le public aime. Le soir même, le public pourra voter pour le meilleur acteur et la meilleure actrice parmi les dix longs-métrages proposés. C’est une première pour nous et cela permet d’intéresser le public de manière plus directe.
Ensuite, nous avons introduit un quizz cinéma animé par Nathalie Jourde avant chaque séance, à partir de 20h. Nathalie, passionnée de cinéma, animatrice sur Radio Active, et chroniqueuse pour Cité des Arts, propose ce quizz qui promet d’être très divertissant. La buvette sera également ouverte pour permettre aux spectateurs de se rafraîchir et de se restaurer avant les projections, qui débuteront à la tombée de la nuit.

Quelle sera la programmation cette
année ?
Nous projetterons tous les mardis, avec une ouverture à 20h. Nous avons une sélection variée cette année. Nous ouvrons le festival, le 9 juillet, avec un blockbuster, « The Fall Guy », l’adaptation de « L’Homme qui tombe à pic », réalisée par David Lake, ancien cascadeur. C’est un hommage au cinéma américain et à cette profession. Nous aurons aussi des films tournés chez nous, comme « Maison de Retraite 2 » à Carqueiranne et au Pradet et « N’avoue jamais » à Nice en Région SUD. Nous projetterons le film d’Artus, « Un p’tit truc en plus », qui a rencontré un beau succès. Nous avons également souhaité mettre en avant une réalisatrice, Florence Arnet, avec sa comédie familiale « La Famille Hennedricks ». Une avant-première très attendue sera « On aurait dû aller en Grèce » avec Michel Ferracci, qui sera présent, et Gérard Jugnot. De plus, la trilogie Corse d’Éric Fraticelli sera projetée, avec deux films en journée, et comme l’année dernière une partie de l’équipe du film sera présente pour rencontrer le public. Enfin, nous terminerons avec une soirée Marvel dédiée à « Deadpool & Wolverine », où nous encourageons les spectateurs à se déguiser, comme l’année dernière pour « Barbie ». Cela apporte une touche de légèreté et permet à tout le monde de repartir avec le sourire.

Et vous organisez également une soirée spéciale dans les vignes. Peux-tu nous en dire plus ?
Cette soirée promet d’être particulièrement enrichissante et inspirante. Le fait de se retrouver au cœur des vignes, dans un cadre serein, crée une atmosphère unique et propice à la réflexion. Notre collaboration avec la famille Baccino de La Tulipe Noire, entamée l’année dernière, vise à faire le pont entre le cinéma et la culture agricole. Ensemble, nous avons sélectionné le film « Les 4 saisons d’Espigoule » de Christian Philibert pour être projeté lors de cet événement exceptionnel. Nous mettrons également en avant les produits locaux, tels que les vins et les jus de raisin du domaine. Cette soirée se tiendra le 12 juillet et promet d’être mémorable.

Quel est le principe de la résidence d’écriture scénaristique initiée par ton association Quattrocento ?
C’est une première pour nous et dans le Var. L’idée est de développer l’intention scénaristique avant l’écriture du scénario. En collaboration avec TPM et la région Sud, nous avons sélectionné quatre projets de courts-métrages et un de long-métrage. Ces projets seront présentés au public sous forme de pitch le 12 juillet à l’Espace des Arts au Pradet en partenariat avec Les Petits écrans. Les porteurs de projets sélectionnés sont Nicolas Paban pour son premier long-métrage « Ma prisonnière espagnole », Romain Carlioz avec « Le Convoi », la réalisatrice Daniela Lanzuisi pour « Retour de Lame », Roméo Lajoumard avec « Canicule », et François Legault pour « À l’Ouest du Sud ». Du 8 au 12 juillet, ils travailleront ensemble à Carqueiranne, sous l’initiative de Lidia LeBer Terki.

Fabrice Lo Piccolo