Jahneration – Un Reggae Universel au Festival de Néoules.

>> Plongez au cœur de l’aventure Jahneration : une fusion reggae empreinte de voyages, de collaborations et de messages universels. De retour à Néoules après une tournée internationale, le duo promet une expérience musicale captivante, entre énergie contagieuse et engagement humaniste. Théo nous répond.

Comment vous est venue l’idée de fonder Jahneration?
Avec Ogach. On se connait depuis le collège où on jouait du rock chacun de notre côté. On admirait nos groupes respectifs. En classe de première, alors que nous n’avions pas de projet musical en cours, on a décidé de créer quelque chose ensemble. On a commencé par du rock, mais ça ne marchait pas. Comme on écoutait du reggae tous les deux, on a décidé de s’y mettre : c’était créatif et peu répandu autour de nous. On a appris le reggae, on s’est entourés de musiciens, et nous voilà aujourd’hui.

Vous chantez en anglais, pourquoi avoir choisi cette langue ?
Nous chantons en anglais parce que nous avons découvert le reggae en anglais, et nous adorons ce style venant de Jamaïque et le patois jamaïcain. Nous faisons régulièrement des séjours dans ce pays, environ tous les deux ans, pour peaufiner notre compréhension de cette langue. De plus, nous avons toujours été fans de musique américaine et de ses sonorités, que ce soit du rock ou d’autres genres. Chanter en anglais nous semble donc être une évidence : c’est la langue dans laquelle nous écoutons et apprécions la musique.

Vous avez réalisé de nombreuses collaborations avec d’autres artistes. C’est quelque chose qui vous tient à cœur ?
Oui, c’est très important pour nous car nous adorons intégrer d’autres voix sur nos morceaux. C’est magique de pouvoir créer une instru et d’imaginer différentes voix dessus : celle d’un autre artiste avec un style et un timbre différent des nôtres. Chaque collaboration apporte quelque chose d’unique et de spécial.
Vous revenez de dix-huit mois de tournée à l’international et là vous débutez celle des festivals d’été…
On peut dire ça comme ça. Cet été, c’est une tournée de festivals. Il s’est passé beaucoup de choses extraordinaires en dix-huit mois, on est passé par l’Inde, la Polynésie, le Canada, l’Allemagne, la Pologne, on a vraiment beaucoup bougé. Mais y a aussi eu des moments d’attente pendant lesquels on a travaillé sur de nouvelles sessions. Par exemple on est partis en Jamaïque pour enregistrer avec Capleton.

Quels sont vos objectifs de carrière ?
D’abord se stabiliser là où nous sommes actuellement. Nous avons de nombreux exemples de belles carrières dans le reggae qui nous inspirent : Sinsemilia, Dub Inc., Danakil, Taïro, Naâman, etc. Ces artistes ont réussi à évoluer, rassembler un grand nombre de fans, et remplir de grandes salles. Certains d’entre eux mènent une vie extraordinaire sur les routes depuis trente ans, tout en ayant une vie familiale. Nous aspirons à suivre leur exemple et à construire une carrière solide et épanouissante. »

Ça fait quoi de revenir à Néoules ?
Effectivement nous sommes déjà venus à Néoules il y a quelques années et c’est un très bon souvenir. L’endroit est magnifique, l’ambiance du Sud est vraiment spéciale. Au festival de Néoules, on s’attend à un grand rassemblement de gens souriants prêts à se dépenser dans la joie et la bonne humeur. Nous allons puiser dans l’énergie ambiante pour créer un moment inoubliable tous ensemble.

Un dernier mot pour vos fans qui attendent avec impatience de vous voir à Néoules ?
Nous sommes tellement heureux de revenir en France et de retrouver nos fans dans le Sud, et particulièrement à Néoules. Nous avons aussi des souvenirs incroyables de ce festival et nous sommes impatients de revivre ces moments magiques avec vous. Merci pour votre soutien continu et à très vite !
Julie Louis Delage